Skip to content

Accueil > Artistes Leprestien > Francesca Solleville

Francesca Solleville

lundi 12 juin 2017

JPEG - 62.7 ko
source : MC2 : Grenoble


Francesca Solleville est née à Périgueux (Dordogne) de père gascon et de mère italienne. A la maison, sa mère joue du piano, mais Francesca se passionne pour la littérature française tout en apprenant le chant classique (Schubert, Debussy...). A Paris, elle fait des études de Lettres à la Sorbonne où elle obtient une licence, et suit les cours de la cantatrice Marya Freud. Elle est engagée dans les chœurs de Radio France.

À partir de 1958, Francesca délaisse le chant lyrique afin de chanter ses auteurs préférés dans les cabarets Rive-Gauche de Paris. Influencée par Germaine Montéro et encouragée par Léo Ferré, elle est orientée par Jacques Douai vers la maison de disques Boîte à musique. Elle y enregistre son premier 45 tours en 1959 : Francesca Solleville chante Aragon et Mac Orlan.

Elle chante dans de nombreux cabarets : à l’Écluse, où elle chante avec Barbara, à La Contrescarpe où Elsa Triolet et Louis Aragon viendront l’entendre chanter, à La Colombe où elle croise Pierre Perret et au Port du Salut où chantent également Christine Sèvres, Jacques Debronckart, Maurice Fanon, Pia Colombo, Pierre Louki, Ricet Barrier. En 1959, elle chante à la Mutualité deux chansons de Louis Aragon (La rose du premier de l’an et Un homme passe sous la fenêtre et chante). Toujours en 1959 elle participe à des disques collectifs (chansons enfantines en 45 tours, chansons d’enfants en 33 tours 25 cm), et elle consacre son premier 45 tours à Aragon et Pierre Mac Orlan.

En 1960, elle chante pour son deuxième 45 tours Luc Bérimont, Aragon et Ferré. En 1961 elle chante Mac Orlan dans un nouveau 45 tours.

En mai 1962, paraît le premier album 25cm de Francesca, intitulé Récital n°1, où elle chante les poètes Paul Fort (La Marine, mis en musique par Georges Brassens), Charles Baudelaire, Louis Aragon et Jean Ferrat (J’entends, j’entends).

Dans les années 1960, elle enregistre également des chansons d’Hélène Martin, Georges Coulonges, Yani Spanos, Philippe-Gérard, Serge Rezvani, et des poèmes de Guillaume Apollinaire et Jean Genet. Elle chante dans le film Dragées au poivre qui sort en 1963. En 1964, elle reçoit le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros pour son Récital n°2 de 1963.

Elle s’affirme comme interprète de chansons engagées contre le nazisme, le franquisme, la guerre du Viêt Nam. Elle soutient également la cause ouvrière (Le Chant des ouvriers). En 1971, elle enregistre avec Mouloudji et Armand Mestral La Commune en chantant, un hommage aux cent ans de la Commune de Paris. En 1975, elle sort Chants d’exil et de lutte sur des textes de Pablo Neruda. En 1988, elle célèbre le bicentenaire de la Révolution française avec Musique, citoyennes !. Allain Leprest écrit les paroles de son album Al Dente de 1994. En 2004, elle publie son autobiographie, A piena voce, écrite avec la collaboration de Marc Legras. En 2009, elle a fêté ses 50 ans de chanson. En décembre 2009, paraît un livre de Véronique Sauger : "Portraits croisés, Francesca Solleville, Allain Leprest" (Ed. Les points sur les i).

Francesca Solleville est avec Isabelle Aubret et Christine Sèvres, la chanteuse ayant le plus interprété Jean Ferrat.

source : http://fr.wikipedia.org


Allain Leprest accueille Francesca Solleville lors de son récital en clôture de Chansons de paroles, Barjac 2010

source : http://www.youtube.com

1 Message

Répondre à cet article

Dans la même rubrique